in

Le Dalaï-Lama Quitte Le Bouddhisme Le Temps De Tuer Un Moustique

Le Dalaï-lama renonce au bouddhisme le temps d’éclater un moustique avec sa tong.

Des milliers de fidèles ont reçu une grosse surprise récemment, quand le Dalaï-lama en exil a annoncé qu’il renonçait au bouddhisme… Le grand leader du peuple tibétain a renoncé, juste le temps d’éclater un moustique qui l’avait déjà piqué plusieurs fois dans sa chambre.

Le Dalaï était en pleine méditation matinale, assis en tailleur, les mains posées sur les genoux, pendant 10 heures. Mais il a dû sortit de sa sérénité à cause du grésillement caractéristique du battement d’ailes du moustique. Sa Sainteté a quand même réussi à se replonger dans son état de « pleine conscience » sans grande difficulté. Mais une minute après, il reçoit une décharge électrique à l’avant-bras, ce qu’il le sort de sa médiation. Il a alors essayé de se concentrer sur sa respiration et sur l’instant présent. Mais il commence à sentir une démangeaison qui finit par l’entraîner hors de l’exercice.

11 heures plus tard, après s’être fait piquer une 16e fois, il prend une décision. Il fait rédiger un communiqué de presse en vitesse : « Le Dalaï s’apprête à renoncer aux préceptes du bouddhisme le temps de tuer un moustique ».

Et 5 minutes après, le Dalaï tout furieux, saisit sa tong et éclaté le moustique. Au moment des faits, Sa Sainteté a dit : « Crève sale chien », rapportent des fidèles ayant assistés à la scène.

11h15, on décolle le moustique de la tong. Il était plein du sang du Dalaï. L’impact a laissé une tache rouge de la taille d’une pièce de deux euros. Désormais, cette tong orne le mur blanc de sa chambre. Sa Sainteté a ensuite repris la voie du prince Siddhartha et est redevenue le chef spirituel de millions de fidèles à travers le monde, après avoir appliqué un peu de baume du Tigre sur ses piqûres.

Elle Filme Son Homme Qui Menotte Et Viole Sa Chienne

Ils Prennent Un Apéro Sans Pastis Et Se Sont Expulsés D’un Camping